Destination Danger – Enterré vivant

A peine deux mois après sa salle Docteur Qui, Destination Danger revient avec une nouvelle aventure, cette fois très différente puisqu’elle est uniquement jouable à deux. Et pour cause, le scénario ne laisse pas vraiment le choix : enfermé chacun dans un cercueil, vous avez une heure pour vous échapper avant de vous retrouver à court d’oxygène. Coopération et sang-froid seront les meilleurs alliés si vous espérez en sortir vivant. Mais comme vous vous en doutez, ce sera loin d’être simple…

L’aventure commence par un briefing au cours duquel on nous explique que l’on a vraisemblablement vexé quelqu’un, qui n’a pas trouvé de meilleure idée pour se venger que de nous enfermer dans des cercueils six pieds sous terre. On nous bande donc les yeux pour nous guider vers nos petites prisons de bois. Une fois allongés chacun dans notre cercueil, on peut enlever les bandeaux et on se rend rapidement compte qu’effectivement, on est mal barrés.

Les seuls outils dont on dispose sont un téléphone portable qui nous permet de nous éclairer grâce à la fonction flash, et un stylo pour prendre des notes. L’espace est confiné mais il est possible de se retourner assez aisément dans le cercueil pour l’observer sous toutes les coutures (enfin je suppose que ça dépend de la corpulence de la personne…). Autre particularité : même si la partie est surveillée par le Game Master au moyen de caméras, vous ne disposerez d’aucune aide dans le jeu, ce qui rend la partie très difficile car le moindre blocage peut vous faire perdre de précieuses minutes, voir vous stopper net dans la progression. C’est donc un redoutable challenge, qui vous forcera à bien communiquer et à bien vous organiser.

Il est difficile d’évoquer les énigmes contenues dans le cercueil sans les spoiler. Il ne s’agit en tout cas pas d’énigmes que l’on retrouve dans la plupart des Escape. Comme nous l’a expliqué le créateur des salles, le but n’est pas tant de sortir mais plutôt de se confronter à l’expérience d’être enfermé dans cet espace réduit pendant une heure. Et en effet, même sans être claustro on peut de temps en temps ressentir un sentiment d’oppression et d’étouffement, qui heureusement s’évanouit dès lors qu’on se concentre sur la réflexion. Néanmoins, les personnes un tant soit peu claustrophobes auront du mal à passer outre la situation d’enfermement, soyez donc bien conscients de vos limites avant de tenter l’aventure.

Résultat de recherche d'images pour "fat cat door"

Il sera vraiment compliqué de donner un avis sur le décor, celui-ci est à la fois réaliste pour le thème, et extrêmement simple : ce sont 6 planches de bois qui composent l’entièreté de la room, et c’est tout. En même temps difficile de faire plus évolué vu le thème de la salle. Exceptionnellement, pas de note pour le décor donc.

La réflexion .. c’est un point plus compliqué, les énigmes sont assez basiques et ne trouvent leur intérêt que dans la mise en scène particulière dans laquelle il faut les résoudre, c’est un parti pris qui ne plaira pas à tout le monde.

Et enfin l’intrigue, même si elle reste assez basique, est efficace et ne nécessite pas plus de complexité pour fonctionner. De même l’immersion ne pourrait être plus réussie au vu de la taille très réduite de l’espace de jeu complètement raccord avec le thème.

Loin du gigantisme de « Docteur Qui » qui challenge les équipes par sa multiplicité d’énigmes, « Enterré vivant » vous confronte à un espace plus confiné mais riche en étapes. Pour réussir à triompher il faudra réussir à communiquer énormément avec son partenaire et s’organiser au mieux pour être sûr de ne rater aucun élément.  A ce jour seule une équipe en est sortie vivante. De notre côtés, nous sommes toujours six pieds sous terre.

——————————————————————————-

C’est positif !
• Une expérience vraiment particulière et originale
• L’immersion
• Un scénario plutôt léger .. mais cohérent !

C’est négatif !
• Pas d’indice

Destination Danger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Posted in Escape Game, Test and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *