[GamesCom 2015] Jour 1 : Guitar Hero Live, Edge of Nowhere

Guitar Hero Live

Pour ce premier jour à la Gamescom je me suis concentré sur deux des choses que j’attends le plus : un nouveau Guitar Hero et la réalité virtuelle avec un jeu signé Insomniac Games

Guitar Hero Live
Le nouveau Guitar Hero était jouable ! Gros changement pour ce dernier opus après quelques années sans sortie : les touches de la guitare sont désormais au nombre de 6 (au lieu de 5 auparavant) mais sont maintenant disposées en deux rangées de trois touches blanches et noires.
Et franchement, même si je passe facilement toutes les chansons en expert dans les anciens Guitar Hero, c’est assez déstabilisant au départ, la partition est bien lisible, ça ça va, mais les doigts veulent pas toujours suivre :) Après quelques chansons ça vient naturellement, et à priori le jeu devrait être moins dur que les autres dans son ensemble vu qu’il n’y a plus besoins de déplacer la main sur le manche pour jouer. Les chansons de la démo restent assez simples, donc pas moyen de tester un bon gros solo, tant pis, on verra ça à la sortie.

guitar hero live

À part ça le design de la guitare ne change pas beaucoup, un bon clic pour le «médiator» (c’est important :)), vibrato bien placé tout comme le bouton star power qui reste sous la paume, et comme les touches ne sont plus colorées on ressent beaucoup moins l’aspect jouet, elle est plutôt jolie. Il y a quand même des améliorations à faire dessus : les boutons start de chaque côté de celui du star power ont doublé de volume et dépassent de la guitare, et j’ai appuyé dessus plusieurs fois sans faire exprès en pleine partie ..
Le manche lui n’a pas été élargi, et vu qu’il y a deux rangées de touches elles sont assez petites et resserrées, ça m’a un peu gêné au début mais quelqu’un qui a des gros doigts risque de morfler pour s’habituer. Le système de Star Power, ou «hero power» à également évolué, plus besoin de jouer deux séries de notes étoilées d’affilée, une seule série suffit pour remplir complètement le pouvoir. Malgré ces changements au bout d’une seule chanson les sensations reviennent doucement et c’est une toute nouvelle expérience de ré-apprentissage du jeu qui commence, avec plein de bonnes choses dedans :)

Guitar Hero Live change également au niveau de ses décors de jeu : le mode live permet de jouer sur scène face à un vrai public qui réagit en fonction du taux de réussite. Ça se remarque vite fait dans les introductions de chansons et ça avait l’air plutôt cool mais dès que les notes apparaissent on n’y fait absolument plus attention. Ça sera surtout joli pour vos potes donc. J’ai pas testé le mode TV qui permet de jouer par dessus les vrais clips mais c’est surement pareil, si le clip est vraiment affreux je pense que ça peut même poser problème dans la lecture des notes :-^

Le pass VIP pour entrer en backstage

Cerise sur le macdo, j’ai gagné le tournoi du vendredi sur grande scène Playstation, je recevrai donc tranquillement le jeu chez moi dès sa sortie :D

Oculus Rift – Edge of nowhere

Stand Oculus

Un gros stand pour Oculus et son nouveau logo, complètement fermé avec un max de queue, avec d’un côté le rift et de l’autre le samsung gear. Après deux heures d’attente on rentre dans petit salon avec juste un fauteuil et un oculus. Installation du casque sur la tête et l’écran noir s’illumine, je découvre alors une grande salle de réception à 360°, et juste devant moi un mur de jeu à sélectionner simplement avec le regard : un jeu de tir dans l’espace, un jeu de hockey sur glace, un autre de plateforme avec un renard …
Au final j’ai choisi Edge of Nowhere sans trop savoir ce qui m’attendais, et ce fut une très bonne surprise ! La démo est un jeu d’aventure à la troisième personne à la Uncharted : il faut courir sauter au dessus de plein de précipices et de ponts qui s’effondrent. Même si au départ j’étais un peu déçu que cela ne soit pas à la première personne, au final c’est tout aussi prenant, dès que le personnage avance le fauteuil commence à bouger aussi !

Edge of Nowhere

L’univers du jeu est assez beau avec pas mal de détails tout autour, des stalactites qui tombent mais qu’on peut du coup voir arriver de loin, ou des monstres qui se cachent dans des recoins sombres à 180° derrière nous. La démo est finalement assez courte, une dizaine de minutes, mais ça suffit largement, j’étais véritablement plongé dans le jeu et le retour à la réalité, dans une petite pièce de 9m carrés après avoir parcouru d’immenses paysages bah ça fait tout bizarre :)

J’était déjà convaincu par la réalité virtuelle dès l’annonce de faisabilité du truc, mais les différents tests que j’ai pu faire et surtout celui-là ne font que renforcer l’envie pressante d’avoir ça à la maison. Le casque de la Gamescom est le tout dernier prototype sorti, celui avec le casque directement intégré, et même si les progrès réalisés depuis le DK1 sont énormes, on voit encore pas mal de pixels, surtout quand on essaie de regarder loin devant, et c’est souvent le cas.

htc vive

Le point négatif avec la réalité virtuelle finalement, c’est qu’elle se laisse difficilement approcher, à part l’Oculus (malgré les heures de queue), le HTC Vive et le Projet Morpheus sont bien présents sur le salon, mais uniquement testables après réservation et tirage au sort des mois à l’avance, dommage.

Posted in Évènements, Jeu Vidéo and tagged , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *