Destination Danger – Objectif Mars

Destination Danger bannière

Destination Danger a ouvert le 30 avril, et lors de ma visite 2 semaines plus tard seulement 3 équipes sont parvenues à sortir en moins de 60 minutes. Parmi ces équipes :  EscapeGameParis et Par ici les sorties. Autant dire que ça rigole pas, il va falloir assurer pour sortir de là !

Arrivée sur place c’est déjà la pression: le tableau des records nous nargue déjà alors qu’on est même pas sur de pouvoir sortir à temps. Avant le début du jeu on nous briefe sur notre mission : une navette spatiale à la dérive se dirige droit vers la Terre, le truc c’est qu’elle est remplie de Plutonium, c’est pas cool. Ne voulant pas risquer un accident dévastateur, le mode autodestruction a été enclenché. Notre mission : réussir à le désactiver et à s’enfuir.

Objectif Mars

En rentrant dans la salle quelque chose frappe tout de suite : elle est à la fois vide, et remplie de cadenas ! Je n’avais encore jamais vu un escape game avec autant de cadenas, j’ai du en compter entre 25 et 30 :O D’habitude dès qu’il y en a une dizaine ça fait beaucoup mais là le jeu est vraiment basé sur le duo code-cadenas, si bien qu’on se retrouve souvent à trouver un code, qui ouvre un cadenas, qui nous donne un code, qui ouvre un cadenas, qui nous donne … Enfin bref, vous m’avez compris. Et c’est là qu’on comprend vraiment où se trouve la difficulté : si les énigmes ne sont pas trop compliquées ou tirées par les cheveux il y en a énormément, et une fois le code trouvé il va falloir s’organiser au mieux pour le tester sur les 3 millions de cadenas que contient la salle.

J’ai dit que la salle était vide mais ce n’est pas totalement vrai. Il n’y a quasiment pas de fouille, mais beaucoup d’observation est nécessaire, il y a des choses à voir partout, rien n’a été laissé là par hasard, encore faut-il comprendre à quoi ça peut servir.
Du coup pendant toute l’heure il n’y a aucun temps mort, si on fait le calcul il faut réussir à ouvrir en moyenne 1 cadenas toutes les 2 minutes ce qui ne laisse clairement pas le temps de souffler. Heureusement si on commence à s’égarer un peu trop longtemps sans rien trouver, le game master très attentif nous indique la direction à suivre. Pour ne pas qu’on perde du temps inutilement, il n’hésite pas non plus à confirmer si le code trouvé est bon ou non, ce qui aide à se concentrer sur ce qui est vraiment utile :)

Au final on avance on avance, on a toujours l’impression d’aller très vite, mais la voix nous annonce qu’il ne reste plus que 10mn avant la fin de notre mission, et il reste encore des cadenas :O On commence à stresser, à se dire qu’on ne sortira pas, on bloque sans comprendre, mais un indice vient à notre secours : «Avez-vous fait attention à «insérer ici objet qu’on avait pas vu après 50 minutes» ?» Effectivement, pas du tout. On se concentre, on comprend, les derniers cadenas s’ouvrent assez vite et on parvient enfin à sortir du vaisseau après 57 minutes et 6 secondes ! VICTOIRE :D (et record battu pour un groupe de 4 :) )

 

jesuisdansl'espace2

J’suis dans l’espace

C’était chaud ! Toute la pression accumulée redescend d’un seul coup, je crois que j’ai jamais été aussi content/soulagé d’avoir réussi un escape tant il s’est passé de trucs pendant l’heure de jeu. D’habitude je suis toujours capable de refaire dans ma tête le script de la pièce et le débrief, histoire de savoir quelle énigme nous a posé plus de problèmes que les autres. Là pour le coup ça s’annonce vraiment compliqué tant il y avait de choses à faire.

On pourrait croire que le fait d’enchaîner codes/cadenas/codes serait chiant, mais ce n’est pas le cas, parce que le jeu est conçu comme une course contre la montre et qu’il ne propose pas que ça, il y a aussi toutes sortes d’énigmes qu’il est possible de résoudre en parallèle. Le jeu n’est pas du tout linéaire et il y a plein de possible «points d’entrée» par lesquels on peut commencer. On trouve un chemin possible et on le suit jusqu’à ce qu’on bloque, et ce n’est qu’en trouvant un autre chemin et en le suivant jusqu’au bout que l’on va pouvoir débloquer le premier et ainsi de suite.
Au niveau de la salle, elle est assez petite et on risque un peu de se marcher dessus en y allant à 5. Mais c’est pas parce que c’est petit qu’il n’y a rien à découvrir, l’environnement fourmille de petits détails qu’il faudra tous trouver si on veut espérer sortir. Le décor est assez minimaliste mais du coup colle tout à fait à la navette spatiale dans laquelle on est censé se trouver.

Tout ça n’annonce que du très bon pour leur future salle « Docteur Qui » qui ouvrira en juillet prochain. En attendant, vous pouvez toujours tenter de challenger l’Objectif Mars et ce record qui tient toujours à l’heure ou je vous parle :) Destination ? Danger.

DestinationDanger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

The Game – Les catacombes

The Game bannière

Troisième visite chez The Game  cette fois-ci pour une exploration des catacombes ! Au moment de la résa j’étais un peu triste à l’idée de faire ma dernière visite chez eux vu qu’ils font clairement parti des meilleurs de Paris, mais heureusement ils ouvrent 3 nouvelles salles dans la foulée :D

C’est donc en faisant des travaux dans leur local que les mecs de The Game ont découvert un accès secret vers les catacombes, et il parait qu’un trésor y est enfoui, c’est à nous d’aller le trouver ainsi que le testament l’accompagnant pour prouver notre légitimité.
C’est munis de casques de protection de mineurs (ils seront très utiles) et accompagnés de notre game master que nous descendons tous ensemble vers la salle à bord d’un ascenseur à l’ancienne.

Les catacombes

Au début de l’aventure nous n’avons qu’une seule cartouche d’oxygène, soit approximativement 15 mn d’air restant. Il faudra du coup en trouver 3 autres pour pouvoir rester assez de temps pour espérer trouver ce que nous cherchons.

En rentrant dans la salle il fait assez sombre et il faut du temps pour que les yeux s’habituent à l’obscurité pour commencer à vraiment fouiller. Déjà qu’en pleine lumière c’est pas évident, si en plus on nous enlève un avantage ça risque de pas être facile !
Bon en fait ça va, y’a pas grand chose à trouver et il n’y a pas forcément de cachettes très dures au début du jeu (ou alors on est devenus ultra bons en fouille ! Mouai, j’y crois moyen). On progresse bien, les énigmes ne nous résistent pas longtemps, on se prend le plafond parfois très bas (en même temps on avait quasiment tous enlevé nos casques, c’était une erreur) et on arrive enfin à la deuxième partie de l’énigme. C’est là que les choses difficiles vont commencer. Déjà la fouille nous donne pas grand chose, au niveau des énigmes on se perd tous un peu, on commence à paniquer, ça ne va plus du tout, on perd presque toute l’avance qu’on avait pu gagner dans un premier temps.

ta gueule

Ca va être tout noir !

Heureusement la Game Master nous observe et nous donne un indice pile au bon moment pour nous signaler LE truc qu’on a manqué, il faut croire qu’on est trop soucieux des règles, puisque qu’on l’avait pas loupé, mais qu’on avait juste abandonné l’idée de se servir de ce machin. La panique descend lentement et on peut continuer jusqu’au prochain blocage. Il arrive assez vite, puisqu’on tombe sur un élément assez similaire à un autre que l’on peut trouver dans le Braquage à la française. Manque de bol, c’est le seul truc que j’avais trouvé en dessous par rapport à la qualité globale de cette autre room. Mais ça va, 5 minutes plus tard c’est terminé, on s’attelle plus ou moins bien à l’énigme finale. On doit s’y reprendre plusieurs fois mais la porte finit par s’ouvrir après 52 minutes d’exploration, c’est gagné !

 

Conclusion
52 minutes et 3 indices ! The Game fait son effet encore une fois, les catacombes est une très bonne énigme, plutôt facile et accessible, avec une bonne ambiance et une décoration au top.

Le début de l’aventure, si il a surement gagné en cohérence avec l’ascenseur qui nous descend dans la mine, perd certainement en gameplay, d’après ce qu’on a pu me décrire ensuite sur ce qu’était le début du jeu avant les travaux. Le groupe séparé, la moitié attachée au sous sol et l’autre dans des fausses toilettes, les deux parties devant coopérer pour réussir à se rejoindre, là tout le monde commence ensemble et c’est tout. Dommage :/

Sinon tout le reste est bien mis en scène et les énigmes sont assez cohérentes avec le thème de la salle. Tout se suit assez logiquement et le rythme sera soutenu, que vous soyez débutants ou confirmés ! Bref, tout comme la Danseuse ou le Braquage à la française, on recommande :)

The Game

 

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

 

[ Test Escape Game ] Team Time – Le bunker zombie

Le Live Escape Game Team-Time !Team-Time fait partie de cette vague de nouveaux escape game qui viennent tout juste d’ouvrir sur Paris, et l’enseigne ne propose pour l’instant qu’une seule aventure :
Le bunker zombie !

Dans un monde ou une épidémie a décimé la plus grande partie de la population, seuls quelques survivants ont réussis à rester en vie enfermés dans des bunkers, l’un d’entre eux, le professeur Koulikov (un Russe donc) était en train de mettre au point un antidote pour régler le problème. Nous sommes des survivants du bunker voisins, et notre mission est d’aller récupérer cet antidote.

Vault_101

Alors oui, encore un thème avec un bunker, encore un thème avec des zombies, encore un thème virus/antidote comme il y en a déjà plein sur Paris, mais non ! Le bunker zombie se démarque vraiment de ses concurrents en se donnant à fond sur les décors et l’immersion, on se retrouve dans un authentique bunker soviétique type guerre froide en plein coeur de Paris, et ça, c’est mortel. On entre dans une pièce plutôt austère avec très peu d’éléments à notre disposition, et la fouille commence :) (mal, on s’est encore foiré dès le début :p)

Les énigmes se succèdent et s’enchainent très bien, elles sont toutes logiques et s’inscrivent très bien dans le thème de la pièce. Dans l’ensemble, la room se résout de façon linéaire, ce qui ne me dérange pas du tout, mais qui pourrait déplaire aux plus grands groupes, et perturber certaines personnes, toujours occupées sur le mauvais indice, au mauvais moment :p
La seule chose qui nous a déstabilisé est le très fort accent russe que l’on peut entendre pour les indices, si bien qu’à un moment particulier du jeu on a du lui demander de répéter au moins 3 ou 4 fois ce qu’il disait parce qu’aucun d’entre nous n’avait pigé quoi que ce soit. C’est un peu dommage et un léger ajustement réglerait rapidement le problème :)

Cyka Blyat Escape

Conclusion : 46 minutes et quelques ! Avec deux ou trois indices :)
Pas très loin du record de la pièce le jour de notre visite qui était à 42 minutes, qu’on aurait pu tenter si on avait pas été des quiches au départ :-^
Ce qui ressort le plus de Team Time c’est son ambiance apocalypse zombie maîtrisée du début à la fin : on est enfermés dans un bunker et, malgré l’absence à l’intérieur de zombies, de sang … tout est fait pour nous faire ressentir que dehors, juste de l’autre côté de la porte, c’est vraiment la merde. Le décor est vraiment bien travaillé, la lumière et l’ambiance sonore sont parfaitement accordés avec le thème pour nous faire ressentir des émotions fortes en plein milieu des énigmes. Ce n’est plus seulement un escape game, c’est une véritable aventure :) Et pourtant, avec mon groupe nous étions tellement concentrés sur les énigmes que nous sommes passés à côté de quelques passages de mise en scène censés nous impressioner :p

Du coup maintenant on attend la prochaine salle qui devrait arriver dans pas longtemps, février ou mars normalement, et qu’on espère aussi bien que celle-là. Allez, soyez gentils, prenez-nous pour la bêta ! : D

Team-Time

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

[ Escape Game ] The Escape Agency – L’appartement du Dr. Kang

The-Escape-Agency-Cover-700x325

The Escape Agency est un des tout nouveaux Escape Game de Paris puisqu’il a ouvert il y a seulement deux mois, en novembre 2015. Pour l’instant il n’y a encore qu’une seule aventure : l’appartement du Dr Kang.

Comme pour plusieurs autres escape game, l’aventure commence bien avant notre arrivée sur place puisque nous recevons un Sms nous indiquant le lieu de rendez-vous le jour juste avant notre mission, le message nous précise que l’agence est installée sous couverture d’un magasin d’horlogerie.

Et effectivement, à l’adresse indiquée c’est une vitrine pleine d’horloges en tout genre qui nous accueille (enfin non, elle nous accueille pas vraiment, c’est plutôt le monsieur à l’intérieur qui fait ça (remarquez ça ferait une avancée technologique assez impressionnante )) Nous sommes donc des agents secrets, et notre agent de liaison nous explique que nous nous situons juste en dessous de l’appartement du Dr Kang ! (clin d’oeil, c’est le titre de la mission en fait)
Le Docteur Kang c’est ce scientifique un peu mystérieux qui depuis longtemps faisait des expériences dans son coin, et personne s’en souciait vraiment, mais là il parait qu’il a crée un produit capable d’éradiquer toute vie sur Terre, et ça c’est pas cool.

1280x720--bT

En tant qu’agents top secrets notre mission est donc de pénétrer discrètement dans son appartement et de ramener un échantillon du produit à l’agence pour analyse afin de produire un antidote et de sauver le monde.
Nous serons en liaison permanente grầce à un téléphone portable qui nous indiquera donc le temps qu’il nous reste avant le retour du docteur dans son appart et différents indices si jamais il nous arrivait de rester bloqués.

Voilà, sans plus d’infos que ça on est parti pour infiltrer l’appartement à l’étage, et la première étape consiste à passer la porte d’entrée (ce qui n’est pas très long, le paillasson aide pas mal :) )
Nous nous retrouvons dans un appartement tout ce qu’il y a de plus normal en apparence, si ce n’est trois cadenas, dont un sur le frigo :o (le mec doit être au régime). Mais la fouille nous révèle une multitude d’éléments, dont beaucoup ont l’air totalement inutiles ! Au final, encore un peu de fouille et de la réflexion sur quelques énigmes très originales nous permettent de passer à la suite, et d’avancer jusqu’à la résolution de l’énigme finale.

wtf

Conclusion
55 minutes et pas mal de messages d’aide. Même si la plupart des messages qui arrivent sont plus là pour dialoguer avec l’équipe que pour donner un indice :)
Bon par contre pour la partie infiltration de la mission on repassera, ça m’étonnerai que Monsieur Kang ne se rende pas compte de notre passage chez lui vu le bordel qu’on y a foutu :p

L’appartement du Dr Kang est une room plutôt classique mais efficace, avec des énigmes originales et quelques éléments de technologie bien cachés qui pourraient vous surprendre.
Le gros point de fort d’Escape Agency c’est son moyen de communication entre les joueurs et le Game Master : le téléphone portable y est pour beaucoup dans l’immersion de la pièce et le dialogue qui s’installe tout au long de l’aventure est très agréable.

On attend du coup la deuxième salle, mais ce n’est pas pour tout de suite :)

The Escape Agency

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

[ Escape Game ] La pièce – Il était une pièce

La Pièce est située dans le 10ème arrondissement de Paris, c’est une des premières rooms à avoir ouvert en France et c’était aussi notre 18ème escape !
C’est la deuxième salle sur Paris à utiliser Alice aux pays des merveilles avec LeavinRoom, mais les 2 ne sont pas comparables puisque chez La Pièce c’est directement dans le bureau de Lewis Caroll que l’on se retrouve, en non dans le pays des merveilles à proprement parler.

Au cours du briefing,  nous apprenons donc que le bureau de Lewis Carol se situe au sous-sol, et c’est à la lueur d’une bougie que nous descendons le petit escalier qui y mène.
Une fois à l’intérieur, dans le noir quasiment complet, l’introduction sonore démarre et nous met au coeur de l’histoire. Une très bonne surprise puisque cette histoire nous est comptée par Patrick Baud himself!!!
C’est donc un peu perturbés par cette voix si sensuelle que nous commençons à fouiller la pièce, à la recherche tout d’abord d’une lumière (pas si difficile à trouver).

PatrickBaud

Presque Patrick Baud

Quelques cachettes découvertes plus tard nous sommes en possession de plusieurs éléments fermés par un cadenas mais encore rien d’ouvert. La particularité de La Pièce au niveau des énigmes, c’est qu’un petit papier est attaché à chaque cadenas pour nous donner sa méthode pour trouver le code d’ouverture. Une bonne idée pour guider les joueurs débutants, qui souvent se sentent perdus lors de leur premier essai d’Escape Game, mais qui nous a perturbé plus qu’autre chose, puisque pour quasiment chaque énigme nous avions compris la méthode, mais n’avions pas encore tous les indices nécessaires, faute de fouille assez efficace (faut  vraiment qu’on bosse ce point là !)

Fouille

Temps final : 54mn (et quelques) et 3 indices. 2 sur la fouille et 1 sur une énigme plus compliquée que les autres.

«Il était une pièce» est une bonne salle, le décor est vraiment joli et c’est surtout l’ambiance sonore travaillée qui est très réaliste (bruits de pas, musique discrète ..) on se sent dans une pièce vivante et pas simplement dans un escape.
Au niveau de la fouille certaines cachettes sont assez sournoises, donc n’hésitez pas à bien regarder partout pour ne rien louper !
Par contre ce type d’énigmes guidées par les papiers de chaque cadenas laisse peu de place à l’inventivité et aux idées les plus stupides, c’est un peu dommage. Après je pense que ce point sera surtout remarqué par les teams expertes qui ont dépassé la dizaine d’escape, et il y en très peu. Du coup pour les débutants c’est plutôt positif, vous ne serez jamais vraiment perdu !

Au final nous sommes sortis un peu dépités malgré un temps plus que correct, mais on avait surtout l’impression qu’on aurait pu terminer beaucoup plus vite en fouillant mieux, dommage pour nous :)

Note : Patrick Baud/20