Victory Escape – La malediction (old el paso)

 

Il y a quelques semaines Old El Paso a surpris tout le monde  en annonçant un partenariat pour le lancement d'un nouveau produit. En effet c'est Victory Escape qui a été choisi par la célèbre marque de cuisine mexicaine pour promouvoir leur nouveau produit : des panadillas en version mini. (des mini panadillas donc)
Après tout pourquoi pas, ce ne sont pas les premiers à se lancer dans un Escape Game promotionnel, avant eux il y a eu Citroën dans le C42 ou encore la Française des jeux et sa room éphémère de 2 semaines, mais ces dernières étaient soit gratuites, soit peu chères, contrairement à celle-ci qui propose le tarif classique d'une salle parisienne.

 

 ¡Hola ! Il y a quelqu'un ?
 Tout le monde a disparu... 
La maison est vide et vos deux amigos se sont volatilisés. Aucune trace... À l'exception d'étranges notes abandonnées sur la table du salon.
Plus vous les parcourez, plus le mystère s'épaissit... Vos deux amis étaient sur le point de percer le secret des Mexikhas, ces chamans légendaires qui pouvaient modifier leur taille à volonté. 
Mais pourquoi se passionnaient-ils pour ces légendes ? Et surtout... leur disparition a-t-elle un lien avec la malédiction ?
Vous décidez de mener l'enquête quand, soudain, vous êtes pris d'un vertige. Est-ce une impression ou... tout a rapetissé autour de vous ?

La salle Malediction est située dans le nouveau local de Victory Escape Game dans le 3ème arrondissement de Paris au 37 rue des Gravilliers, elle est temporaire (l'opération dure jusqu'en septembre) et a pour l'occasion été triplée : 3 équipes de 6 joueurs peuvent se frotter à la même salle en même temps.
Nous sommes donc allé tester cet nouvelle salle le 17 avril, soit un jour après l'ouverture au public et donc à priori dans sa version définitive.

Nous sommes très bien accueillis dans les nouveaux locaux qui sentent encore le neuf de partout, et après un briefing pimenté (jeu de mot ;) ) nous nous dirigeons à travers de longs couloirs jusqu'à la salle où se déroule la malédiction !
Devant la porte de la salle notre équipe doit se choisir un chaman qui aura pour rôle de s'occuper d'un bâton magique, puis nous entrons dans ce qui semble être une cuisine mexicaine typique. Un court message audio nous explique ensuite l'histoire de la salle, cette fameuse malédiction, et nous voila partis pour notre aventure au pays des tacos. Et quelle aventure !

Si on peut retenir une chose de notre parcours c'est qu'il fut chaotique, on a beaucoup tourné en rond, tenté des trucs sensés, probables, d'autres improbables aussi, pour enfin trouver une solution encore plus improbable.
On a l'impression que les différents éléments de réflexion ont été mis bout à bout sans vraiment se soucier d'une cohérence globale ou même de donner un sens à l'histoire, c'est assez déstabilisant.
À certains moments rien dans la construction des énigmes n'incite à aller dans une direction précise pour la suite de la room, ce qui fait qu'on se retrouve souvent à attendre un indice pour savoir quoi faire, et c'est souvent quelque chose d'incongru.

Le décor qui semblait jusqu'alors valoir le coup se révèle être principalement vide et en toc, semble t-il monté à la va vite car des éléments ne s'intégrants absolument pas dans l'ambiance générale sont présents un peu partout. Comme des gros carrés de plastique blancs (?), faisant partie du jeu mais visiblement non décorés, des ratures sur des éléments écrits indispensables à une énigme (??) ou encore une boite de colle à papier peint laissée sur le comptoir (???). Et ce juste dans la toute première partie du jeu, puisque la suite directe se déroule dans un non-décor.

Les énigmes ont pour seul point positif de coller à la thématique globale puisqu'il y est souvent question d'éléments culturels mexicains, mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont travaillées. Une majorité d'entre elles nécessitent de trouver des éléments en lumière noire, une pratique qu'on croyait révolue depuis l'invention du téléphone à cadran en 1922.

Un dernier point sur l'histoire et sur cette fameuse malédiction : nous en apprenons l'existence lors du briefing, on nous en explique les conséquences et on nous demande de la stopper . Et bien après cette explication de départ, nous n'entendrons plus jamais parler de cette malédiction, ni comment elle est arrivée, ni comment la stopper, rien. Ce qui fait qu'en sortant de la salle on est un peu confus, on a stoppé le truc ? Aucune idée.

En fin de compte, à part les gesticulations assez amusantes de notre chaman pendant toute l'aventure il ne s'est vraiment rien passé de trépidant. C'est rare qu'on ait envie de sortir d'un Escape Game, et pourtant ..

C'est positif !
• Accueil et GM très sympathiques
• Les Mini Panadillas, franchement c'était bon !
• Énigmes utilisant des éléments thématiques de temps en temps

C'est négatif !
• Le décor fait faux, quand il y a un décor
• Les énigmes n'ont pas ou peu de sens
• Trop, beaucoup trop de lumière noire
• Une histoire présente dans le brief de début mais dont on n'entend plus jamais parler

Décor / Immersion
Décor / Immersion
Réflexion
Réflexion
Intrigue / Cohérence
Intrigue / Cohérence
Note Globale
Note Globale

De 3 à 6 joueurs

Niveau difficile

Les autres salles de Victory Escape

Les diamants de la Joconde
Alerte à Voldograd
La matrice
Les cobayes de Shutter Island
Interstellaire
L'arche perdue