One Hour – Very Bad Night

One Hour bannière

One Hour est une enseigne plutôt récente puisque son ouverture date de novembre dernier. Jusqu’à présent ils ne proposaient qu’une seule salle, l’excellente Lost Asylum.
Ils reviennent avec ce nouveau thème très original puisqu’il n’existe pas encore sur Paris : Very Bad Night, inspiré du film Very Bad Trip !

On se réveille le lendemain d’une soirée arrosée dans un appart qu’on ne connait pas, la porte est verrouillée et pour se sortir de là avant l’arrivée du propriétaire il va falloir remonter le fil des évènements de la soirée. Tout ça avec une grosse gueule de bois, entouré de cadavres de bouteille, pas facile.

very-bad-night

Le contexte dans lequel on a testé la salle est un peu particulier :  avant d’ouvrir une salle au grand public il faut la beta tester, pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne va pas, ce qui trop dur ou ce qui est trop simple. Pour un concepteur, il est très difficile de se rendre compte de ces choses là sans passer par des phases de test qui permettent de calibrer la room afin qu’elle soit faisable en 1h avec un taux de réussite potable. La room passe de 15 étapes à 10, de 2h à 1h. Certaines étapes sont modifiés, d’autres carrément supprimées.
Pendant un bêta test il est surtout question de voir comment une team réagit face à tel ou tel élément, les indices se font ainsi  plus rares. Il n’est pas vraiment question de victoire ou de défaite, le but étant de cerner le comportement des joueurs.
On a été la 3ème team ever à s’y frotter, on a donc eu le droit au mode hardcore, avec des étapes que vous ne verrez jamais. Depuis notre passage quelques modifications ont été effectuées dans le but de rendre la salle plus accessible, et  ces changements n’ont fait que rendre la room meilleure qu’elle ne l’était déjà.

whereami

A peine entrés dans la salle on se sent facilement comme à la maison après une bonne soirée : des bouteilles d’alcool partout, des déguisements plus ou moins bizarres, une barre de pôle dance au milieu du salon, tranquille. Mais la fête est bien finie, et si il ne faudra pas ranger l’appart (encore heureux vu l’état) il faudra le fouiller de fond en comble ! D’ailleurs c’est tellement le bordel qu’on se demande par où commencer, on se dit qu’on va avoir besoin de plus d’une heure. Au final ça va, rien de trop vicieux dans les cachettes et on finit par s’y retrouver.
La progression est bien foutue et bien rythmée. Comme dans le film qui a inspiré la room, on découvre au  fur et à mesure qu’on avance ce qu’on a fait pour mettre les lieux dans cet état là, et on en est pas peu fier :)
La room se complexifie au fur à mesure et la dernière partie met la pression si bien qu’on se retrouve à courir dans tous les sens jusqu’à réussir enfin à sortir de la pièce, essoufflés, mais heureux.

quand-je-suis-content-je-vomis
J’avais adoré Lost Asylum pour son ambiance glauque à souhait, son scénario et ses énigmes bien ficelées et surtout son game mastering engagé et bien présent. Et bien à part l’ambiance glauque, Very Bad Night est de la même veine que la précédente, toujours aussi bien foutue. De la peur on passe au rire et c’est toujours aussi bon. Le thème de la salle est vraiment très bien respecté et le décor ultra travaillé, il doit y avoir de l’expérience derrière :)
Le gros plus de la salle est son système de timeline qui permet de lier habilement les énigmes entre elles et d’introduire des éléments d’histoire sans que cela fasse une « pause lecture/gros pavé de texte » qui interrompt le jeu. Pratique, agréable, et plutôt stylé.
On croise toujours plusieurs cadenas au cours de l’aventure mais plusieurs vont vous étonner (surtout le 3). La salle a justement été pensée pour ne pas être trop classique malgré la présence de cadenas. La progression dans l’aventure s’en ressent puisque ce n’est que très rarement qu’il faudra trouver un simple code à 3-4-5 chiffres.

Une des principales différence avec la plupart des autres escapes repose sur l’implication du gm dans la partie. Si il est d’habitude plutôt passif et vous débloque en cas de moment de doute, il fait ici pleinement partie de l’aventure et c’est donc un élément clé du fun de la salle. Obtenir un indice ne sera jamais de tout repos :)

En bref c’est une salle avec des idées nouvelles et une ambiance joyeuse à souhait, on peut être sur que même les groupes perdants ressortiront de là avec un grand sourire !

One Hour

 

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Lock Academy – Le casse du siècle

Lock Academy bannière

Après trois expériences absolument géniales, on est de retour à la Lock Academy qui ouvre sa tant attendue nouvelle salle : Le casse du siècle. On a eu la chance de la tester quelques jours avant la sortie en tant que bêta testeurs :)
La Lock Academy est donc cette célèbre école de détective dans laquelle on a déjà résolu 2 enquêtes :  » Un Crime presque parfait » et la disparition de « Très Cher Lock ». Cette fois-ci comme on est les meilleurs élèves de l’école, on a l’honneur de visiter le musée des détectives situé dans l’école qui est normalement réservé exclusivement aux visiteurs. Seulement rien ne va  se dérouler comme prévu…

Comme d’habitude on est super bien accueillis avec des boissons et un tas de bonbons par des game master ultra sympathiques et à l’écoute. Le briefing est parfait et nous replonge dans cette ambiance qu’on aime tant. Munis de nos badges visiteurs nous sommes ensuite invités à pénétrer le mystérieux musée de la Lock qui nous réserve bien des surprises. 

Le casse du siècle 2

4 personnes minimum, il faudra au moins ça !

A peine entrés dans la salle nous sommes mis sous pression puisqu’une alarme retentit et que le Professeur Lock nous informe que le grand livre des détectives a été volé ! Ce ne sera donc pas une simple visite de courtoisie, nous allons encore une fois mettre nos talents d’enquêteurs à l’épreuve pendant une heure afin de résoudre ce nouveau mystère.

Le début du jeu est hyper intuitif, on sait tout de suite quoi faire et c’est résolu assez rapidement. Par contre pour la suite, c’est plus compliqué :) On se trouve dans un musée, alors forcément y’a plein d’éléments à voir et de choses à lire un peu partout, rien que faire le tour de la salle prend pas mal de temps, alors je parle même pas de la fouiller de fond en comble. Heureusement la fouille n’est pas la chose la plus importante de la room, c’est surtout notre réflexion et notre organisation qui seront sollicités.

On nous avait prévenu que la salle serait plus dure que les deux autres et c’est effectivement le cas. Certaines énigmes sont assez complexes, d’autres restent plus simples à comprendre mais prennent du temps à résoudre, ce qui fait qu’au final le timing est assez serré pour s’en sortir ! Notre  progression s’est faite de façon fluide même si les indices se faisaient rares (beta oblige) mais la taux de réussite va surement rester assez bas, un gros challenge !
La toute fin de l’enquête met une pression folle, c’est même pas si dur que ça mais tout dans l’ambiance est fait pour faire ressentir le stress de la fin du temps réglementaire : grosse musique, effets de lumière, tout d’une grosse production :)

interesting

Un vrai musée !

Au final c’est vraiment la salle la plus difficile de la Lock Academy, et aussi la plus intense, pas le temps de souffler durant cette heure bien remplie. Chaque membre de l’équipe a toujours de quoi faire et personne ne reste passif (ce qui tombe bien puisque la salle a été conçu pour 4 à 6 joueurs).  L’ambiance a été très travaillée pour proposer une pression qui va crescendo  jusqu’à l’étape finale qui se termine en apothéose. Des jeux de lumière à la musique en passant par tous les détails de la pièce, l’ambiance globale est vraiment bien foutue et rien n’est laissé au hasard.

Le décor lui est hyper classe,  l’ambiance  d’un musée est si bien retranscrite qu’on ose pas trop toucher les éléments de la salle au début. Voyez plutôt :

Casse du siècle 1 Casse du siècle 2 Casse du siècle 3

 

On se retrouve encore avec une salle avec 0 cadenas et c’est hyper cool parce que du coup tout est technologique, et on s’amuse vraiment à essayer de trouver des boutons cachés ou tenter de découvrir des ouvertures secrètes à des endroits absolument incongrus. Les trouvailles sont vraiment ingénieuses et habilement intégrées à la salle si bien qu’on passe souvent plusieurs fois devant sans s’en rendre compte. J’ai rarement vu une réalisation aussi parfaite dans un escape game et on peut remercier Labsterium pour ça :)
En somme la meilleure salle de la Lock Academy et une des meilleures de tout Paris, à faire absolument ! Et maintenant, plus qu’à attendre la prochaine ._.

Lock Academy

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Lock Academy – Un crime presque parfait (V2)

Lock Academy bannière

La Lock Academy est une des enseignes assez récentes de la capitale puisque qu’elle n’a même pas un an, et pourtant, elle fait déjà parti des meilleures. La Lock Academy a réussi à développer un vrai background narratif qui s’intègre bien à chacune des salles : ce n’est pas vraiment un escape game, la Lock Academy est une école de détective dont on est un élève (le meilleur, évidemment :) )

Seulement en ce moment c’est un peu chaud là-bas puisque que le doyen de l’académie vient d’être assassiné, et qu’il faut bien sur trouver le coupable. La police arrive sur les lieux dans une heure, et ça serait un peu la honte pour une école aussi renommée de pas résoudre le mystère avant eux.
À la manière d’un cluedo il faudra donc réussir à analyser tous les indices pour savoir qui est le meurtrier, le but final n’étant pas de sortir de la salle, ce qui change un peu de la plupart des autres escape.

un crime presque parfait

Depuis sa sortie la salle a connu deux versions (d’où le v2 dans le titre en fait) et j’avais déjà testé la v1 peu de temps après sa sortie. Et franchement c’était vraiment cool ! Vraiment cool, mais améliorable, et c’est ce qu’ils ont fait avec la V2. Alors non, tout n’a pas été changé, la majorité de l’intrigue reste la même et quelques énigmes antérieures sont encore là. Et là du coup je m’adresse à tous ceux qui ont déjà résolu le crime presque parfait en version 1 et qui ont kiffé : retournez-y, c’est toujours aussi cool (+ même) et vu les changements effectués ça vaut le coup et c’est quand même assez jouissif de revenir dans une pièce qu’on a aimé :) (c’était un peu plus grand dans mes souvenirs quand même :p)

Le décor est vraiment cool, et ça commence dès le hall d’accueil avec son comptoir fait de bouquins assemblés, le reste est un salon dans un style un peu londonien à la manière de Sherlock. Dans la salle c’est un bureau assez classique mais fidèlement reproduit, celui du doyen fraîchement assassiné, du coup on se prend très facilement au jeu. Surtout que le briefing de début de partie est impeccable, et toujours accompagné de bonbons :)

jesuisdetective9999

J’ai fait la salle avec 3 personnes pour qui c’était le tout premier escape, grande découverte donc ! Et du coup le rythme était un peu différent, pas vraiment dans la recherche du record mais plutôt posé, limite en mode parrainage :p (non, ça sert à rien que tu lises tout le bouquin, non, pas touche à ça c’est la caméra ._.) La progression s’est quand même fait assez rapidement, mais une fois arrivé à la moitié de l’énigme on s’est retrouvé face à une étape qui n’avait pas changé depuis la V1. C’est donc confortablement installé dans un des fauteuils du doyen que j’ai pu regarder mes petits camarades galérer au même endroit que moi des mois auparavant :D Une expérience assez bizarre de prendre le temps dans un escape, le chrono ne défile plus du tout aussi vite et on a envie de balancer les indices pour se remettre à jouer (réflexe de GM)

Bon au final les débutants finissent par trouver (avec une aide du vrai GM quand même) et on peut continuer d’avancer sans trop trop de blocages jusqu’à l’étape finale qui nous pose un peu plus de problème, on veut aller trop vite et sortir comme des winners mais du coup on loupe des trucs, et c’est qu’à 2 minutes de la fin du chrono que notre partie se termine bien, pfiou :)

Conclusion : 58 minutes, 3 indices en tout !

detective

En mode investigation

La salle qui était déjà dans mon top 10 perso en version 1 vient de gagner encore quelques places. Tout se tient, le décor, l’intrigue qui fait le lien entre les énigmes, les énigmes en elles-même qui sont toutes assez originales pour ne pas les avoir vues ailleurs, ni trop difficiles ni trop dures, toutes sont vraiment trouvables sans indices et le flow des énigmes est just right.
L’enquête pour résoudre le meurtre passe par différentes étapes pendant l’heure de jeu et tient en haleine jusqu’à la fin de l’heure, l’histoire est vraiment importante dans cet escape, et bien intégrée. Ca change des fois ou ça résume à bout de papier ou au briefing du game master et qu’on oublie tout une fois la salle commencée.

On sent que la room est faite par des passionnés et que rien n’a été laissé au hasard, du coup l’ensemble de l’expérience vécue est vraiment bonne et ça fait très plaisir :)
Le petit plus : un mélange de technologie et d’énigmes plus classiques qui fonctionne très bien, ça promet du lourd pour la 3ème salle qui arrive bientôt Le Casse du Siècle !

Lock Academy

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Destination Danger – Objectif Mars

Destination Danger bannière

Destination Danger a ouvert le 30 avril, et lors de ma visite 2 semaines plus tard seulement 3 équipes sont parvenues à sortir en moins de 60 minutes. Parmi ces équipes :  EscapeGameParis et Par ici les sorties. Autant dire que ça rigole pas, il va falloir assurer pour sortir de là !

Arrivée sur place c’est déjà la pression: le tableau des records nous nargue déjà alors qu’on est même pas sur de pouvoir sortir à temps. Avant le début du jeu on nous briefe sur notre mission : une navette spatiale à la dérive se dirige droit vers la Terre, le truc c’est qu’elle est remplie de Plutonium, c’est pas cool. Ne voulant pas risquer un accident dévastateur, le mode autodestruction a été enclenché. Notre mission : réussir à le désactiver et à s’enfuir.

Objectif Mars

En rentrant dans la salle quelque chose frappe tout de suite : elle est à la fois vide, et remplie de cadenas ! Je n’avais encore jamais vu un escape game avec autant de cadenas, j’ai du en compter entre 25 et 30 :O D’habitude dès qu’il y en a une dizaine ça fait beaucoup mais là le jeu est vraiment basé sur le duo code-cadenas, si bien qu’on se retrouve souvent à trouver un code, qui ouvre un cadenas, qui nous donne un code, qui ouvre un cadenas, qui nous donne … Enfin bref, vous m’avez compris. Et c’est là qu’on comprend vraiment où se trouve la difficulté : si les énigmes ne sont pas trop compliquées ou tirées par les cheveux il y en a énormément, et une fois le code trouvé il va falloir s’organiser au mieux pour le tester sur les 3 millions de cadenas que contient la salle.

J’ai dit que la salle était vide mais ce n’est pas totalement vrai. Il n’y a quasiment pas de fouille, mais beaucoup d’observation est nécessaire, il y a des choses à voir partout, rien n’a été laissé là par hasard, encore faut-il comprendre à quoi ça peut servir.
Du coup pendant toute l’heure il n’y a aucun temps mort, si on fait le calcul il faut réussir à ouvrir en moyenne 1 cadenas toutes les 2 minutes ce qui ne laisse clairement pas le temps de souffler. Heureusement si on commence à s’égarer un peu trop longtemps sans rien trouver, le game master très attentif nous indique la direction à suivre. Pour ne pas qu’on perde du temps inutilement, il n’hésite pas non plus à confirmer si le code trouvé est bon ou non, ce qui aide à se concentrer sur ce qui est vraiment utile :)

Au final on avance on avance, on a toujours l’impression d’aller très vite, mais la voix nous annonce qu’il ne reste plus que 10mn avant la fin de notre mission, et il reste encore des cadenas :O On commence à stresser, à se dire qu’on ne sortira pas, on bloque sans comprendre, mais un indice vient à notre secours : «Avez-vous fait attention à «insérer ici objet qu’on avait pas vu après 50 minutes» ?» Effectivement, pas du tout. On se concentre, on comprend, les derniers cadenas s’ouvrent assez vite et on parvient enfin à sortir du vaisseau après 57 minutes et 6 secondes ! VICTOIRE :D (et record battu pour un groupe de 4 :) )

 

jesuisdansl'espace2

J’suis dans l’espace

C’était chaud ! Toute la pression accumulée redescend d’un seul coup, je crois que j’ai jamais été aussi content/soulagé d’avoir réussi un escape tant il s’est passé de trucs pendant l’heure de jeu. D’habitude je suis toujours capable de refaire dans ma tête le script de la pièce et le débrief, histoire de savoir quelle énigme nous a posé plus de problèmes que les autres. Là pour le coup ça s’annonce vraiment compliqué tant il y avait de choses à faire.

On pourrait croire que le fait d’enchaîner codes/cadenas/codes serait chiant, mais ce n’est pas le cas, parce que le jeu est conçu comme une course contre la montre et qu’il ne propose pas que ça, il y a aussi toutes sortes d’énigmes qu’il est possible de résoudre en parallèle. Le jeu n’est pas du tout linéaire et il y a plein de possible «points d’entrée» par lesquels on peut commencer. On trouve un chemin possible et on le suit jusqu’à ce qu’on bloque, et ce n’est qu’en trouvant un autre chemin et en le suivant jusqu’au bout que l’on va pouvoir débloquer le premier et ainsi de suite.
Au niveau de la salle, elle est assez petite et on risque un peu de se marcher dessus en y allant à 5. Mais c’est pas parce que c’est petit qu’il n’y a rien à découvrir, l’environnement fourmille de petits détails qu’il faudra tous trouver si on veut espérer sortir. Le décor est assez minimaliste mais du coup colle tout à fait à la navette spatiale dans laquelle on est censé se trouver.

Tout ça n’annonce que du très bon pour leur future salle « Docteur Qui » qui ouvrira en juillet prochain. En attendant, vous pouvez toujours tenter de challenger l’Objectif Mars et ce record qui tient toujours à l’heure ou je vous parle :) Destination ? Danger.

DestinationDanger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

The Game – Les catacombes

The Game bannière

Troisième visite chez The Game  cette fois-ci pour une exploration des catacombes ! Au moment de la résa j’étais un peu triste à l’idée de faire ma dernière visite chez eux vu qu’ils font clairement parti des meilleurs de Paris, mais heureusement ils ouvrent 3 nouvelles salles dans la foulée :D

C’est donc en faisant des travaux dans leur local que les mecs de The Game ont découvert un accès secret vers les catacombes, et il parait qu’un trésor y est enfoui, c’est à nous d’aller le trouver ainsi que le testament l’accompagnant pour prouver notre légitimité.
C’est munis de casques de protection de mineurs (ils seront très utiles) et accompagnés de notre game master que nous descendons tous ensemble vers la salle à bord d’un ascenseur à l’ancienne.

Les catacombes

Au début de l’aventure nous n’avons qu’une seule cartouche d’oxygène, soit approximativement 15 mn d’air restant. Il faudra du coup en trouver 3 autres pour pouvoir rester assez de temps pour espérer trouver ce que nous cherchons.

En rentrant dans la salle il fait assez sombre et il faut du temps pour que les yeux s’habituent à l’obscurité pour commencer à vraiment fouiller. Déjà qu’en pleine lumière c’est pas évident, si en plus on nous enlève un avantage ça risque de pas être facile !
Bon en fait ça va, y’a pas grand chose à trouver et il n’y a pas forcément de cachettes très dures au début du jeu (ou alors on est devenus ultra bons en fouille ! Mouai, j’y crois moyen). On progresse bien, les énigmes ne nous résistent pas longtemps, on se prend le plafond parfois très bas (en même temps on avait quasiment tous enlevé nos casques, c’était une erreur) et on arrive enfin à la deuxième partie de l’énigme. C’est là que les choses difficiles vont commencer. Déjà la fouille nous donne pas grand chose, au niveau des énigmes on se perd tous un peu, on commence à paniquer, ça ne va plus du tout, on perd presque toute l’avance qu’on avait pu gagner dans un premier temps.

ta gueule

Ca va être tout noir !

Heureusement la Game Master nous observe et nous donne un indice pile au bon moment pour nous signaler LE truc qu’on a manqué, il faut croire qu’on est trop soucieux des règles, puisque qu’on l’avait pas loupé, mais qu’on avait juste abandonné l’idée de se servir de ce machin. La panique descend lentement et on peut continuer jusqu’au prochain blocage. Il arrive assez vite, puisqu’on tombe sur un élément assez similaire à un autre que l’on peut trouver dans le Braquage à la française. Manque de bol, c’est le seul truc que j’avais trouvé en dessous par rapport à la qualité globale de cette autre room. Mais ça va, 5 minutes plus tard c’est terminé, on s’attelle plus ou moins bien à l’énigme finale. On doit s’y reprendre plusieurs fois mais la porte finit par s’ouvrir après 52 minutes d’exploration, c’est gagné !

 

Conclusion
52 minutes et 3 indices ! The Game fait son effet encore une fois, les catacombes est une très bonne énigme, plutôt facile et accessible, avec une bonne ambiance et une décoration au top.

Le début de l’aventure, si il a surement gagné en cohérence avec l’ascenseur qui nous descend dans la mine, perd certainement en gameplay, d’après ce qu’on a pu me décrire ensuite sur ce qu’était le début du jeu avant les travaux. Le groupe séparé, la moitié attachée au sous sol et l’autre dans des fausses toilettes, les deux parties devant coopérer pour réussir à se rejoindre, là tout le monde commence ensemble et c’est tout. Dommage :/

Sinon tout le reste est bien mis en scène et les énigmes sont assez cohérentes avec le thème de la salle. Tout se suit assez logiquement et le rythme sera soutenu, que vous soyez débutants ou confirmés ! Bref, tout comme la Danseuse ou le Braquage à la française, on recommande :)

The Game

 

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :