Destination Danger – Enterré vivant

A peine deux mois après sa salle Docteur Qui, Destination Danger revient avec une nouvelle aventure, cette fois très différente puisqu’elle est uniquement jouable à deux. Et pour cause, le scénario ne laisse pas vraiment le choix : enfermé chacun dans un cercueil, vous avez une heure pour vous échapper avant de vous retrouver à court d’oxygène. Coopération et sang-froid seront les meilleurs alliés si vous espérez en sortir vivant. Mais comme vous vous en doutez, ce sera loin d’être simple…

L’aventure commence par un briefing au cours duquel on nous explique que l’on a vraisemblablement vexé quelqu’un, qui n’a pas trouvé de meilleure idée pour se venger que de nous enfermer dans des cercueils six pieds sous terre. On nous bande donc les yeux pour nous guider vers nos petites prisons de bois. Une fois allongés chacun dans notre cercueil, on peut enlever les bandeaux et on se rend rapidement compte qu’effectivement, on est mal barrés.

Les seuls outils dont on dispose sont un téléphone portable qui nous permet de nous éclairer grâce à la fonction flash, et un stylo pour prendre des notes. L’espace est confiné mais il est possible de se retourner assez aisément dans le cercueil pour l’observer sous toutes les coutures (enfin je suppose que ça dépend de la corpulence de la personne…). Autre particularité : même si la partie est surveillée par le Game Master au moyen de caméras, vous ne disposerez d’aucune aide dans le jeu, ce qui rend la partie très difficile car le moindre blocage peut vous faire perdre de précieuses minutes, voir vous stopper net dans la progression. C’est donc un redoutable challenge, qui vous forcera à bien communiquer et à bien vous organiser.

Il est difficile d’évoquer les énigmes contenues dans le cercueil sans les spoiler. Il ne s’agit en tout cas pas d’énigmes que l’on retrouve dans la plupart des Escape. Comme nous l’a expliqué le créateur des salles, le but n’est pas tant de sortir mais plutôt de se confronter à l’expérience d’être enfermé dans cet espace réduit pendant une heure. Et en effet, même sans être claustro on peut de temps en temps ressentir un sentiment d’oppression et d’étouffement, qui heureusement s’évanouit dès lors qu’on se concentre sur la réflexion. Néanmoins, les personnes un tant soit peu claustrophobes auront du mal à passer outre la situation d’enfermement, soyez donc bien conscients de vos limites avant de tenter l’aventure.

Résultat de recherche d'images pour "fat cat door"

Il sera vraiment compliqué de donner un avis sur le décor, celui-ci est à la fois réaliste pour le thème, et extrêmement simple : ce sont 6 planches de bois qui composent l’entièreté de la room, et c’est tout. En même temps difficile de faire plus évolué vu le thème de la salle. Exceptionnellement, pas de note pour le décor donc.

La réflexion .. c’est un point plus compliqué, les énigmes sont assez basiques et ne trouvent leur intérêt que dans la mise en scène particulière dans laquelle il faut les résoudre, c’est un parti pris qui ne plaira pas à tout le monde.

Et enfin l’intrigue, même si elle reste assez basique, est efficace et ne nécessite pas plus de complexité pour fonctionner. De même l’immersion ne pourrait être plus réussie au vu de la taille très réduite de l’espace de jeu complètement raccord avec le thème.

Loin du gigantisme de « Docteur Qui » qui challenge les équipes par sa multiplicité d’énigmes, « Enterré vivant » vous confronte à un espace plus confiné mais riche en étapes. Pour réussir à triompher il faudra réussir à communiquer énormément avec son partenaire et s’organiser au mieux pour être sûr de ne rater aucun élément.  A ce jour seule une équipe en est sortie vivante. De notre côtés, nous sommes toujours six pieds sous terre.

——————————————————————————-

C’est positif !
• Une expérience vraiment particulière et originale
• L’immersion
• Un scénario plutôt léger .. mais cohérent !

C’est négatif !
• Pas d’indice

Destination Danger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Destination Danger – Docteur Qui ?

Un peu moins d’un an après une première salle nommée Objectif Mars, Destination Danger revient avec une deuxième salle : Docteur Qui. La première salle,  si elle n’a pas plu à tout le monde a au moins eu le mérite de ne laisser personne indifférent, voyons voir ce qu’il en est de cette nouvelle aventure !

L’heure est grave : on est sans nouvelles du Docteur. Lui qui a l’habitude de passer son temps à sauver Londres, la Terre et même l’univers ne donne plus aucun signe de vie et c’est inquiétant. Cette fois c’est donc à ses compagnons de lui venir en aide en partant à sa recherche. Pour cela il va falloir remonter un à un ses derniers déplacement grâce à son Tardis.

Basée sur la série qui a quasiment le même nom, cette pièce se veut originale mais à l’opposé d’Objectif mars puisqu’elle ne comporte quasiment aucun cadenas (ça change !)
C’est donc différents mécanismes et autres joyeusetés qu’il faudra actionner tout au long du jeu pour progresser. Ce qu’il faudra faire très souvent tant cet escape game est dense.

Escape Game Destination Danger Docteur Qui

Comme d’habitude notre aventure commence par un briefing, mais celui-ci est très spécial puisque cette fois-ci il ne nous apprendra vraiment pas grand chose. Notre hôte est dans le même cas que nous : elle ne sait pas où nous mènera notre voyage ni ce qui nous attend. Toutes nos questions restent sans réponse et c’est munis uniquement de petites lampes de poche et d’une montre à gousset que nous descendons le long du même escalier qui nous avait embarqué dans une autre sorte de vaisseau spatial. Cette fois-ci on commence notre aventure en passant les portes du célèbre Tardis.
Une petite action à la Parker Lewis et on est parti !

Escape game destination danger synchro montres

Synchronisation des montres !

La première partie du jeu se déroule dans une ambiance souterraine et obscure, et même si la progression se fait au final assez rapidement c’est déstabilisant puisqu’il semble n’y avoir rien à faire. Dès l’entrée dans la deuxième partie du jeu on change complètement d’univers mais également de style de jeu. Et des changements de ton comme ça il va y en avoir beaucoup pendant toute notre partie. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’on pensait être arrivé au bout vu le nombre d’énigmes déjà résolues, on découvrait de nouvelles étapes.

Pendant la partie notre vision du temps a été légèrement biaisée du fait que notre Time Lord à nous avait tout simplement oublié la montre chronomètre dans la 1ère salle :D Mais au final on finit par la retrouver à quelques secondes de la fin, on galère quelque peu sur la toute dernière manipulation mais ça y est, on est enfin libre, en 51’29 !

Escape Game Docteur Who

Record ! :D

«Plusieurs étapes» dans notre voyage, c’est ce que nous promettait le site internet de destination danger, et il faut dire qu’on a pas été déçus. Docteur Qui possède un des plus grand espace de jeu de la capitale, et c’est pas pour autant qu’il est vide et qu’il n’y a rien à y faire.
En effet dans chaque salle de jeu il y a de quoi s’occuper, pas le temps de s’ennuyer. Même à 5 en se séparant les tâches chacun peut apporter sa contribution et faire avancer toute l’équipe tout le long de l’aventure.

 

 

La seule chose que l’on peu éventuellement regretter, c’est que l’univers de Doctor Who ne fasse pas tant parti de l’aventure que le titre pourrait le laisser penser. Beaucoup de clins d’œil y font bien évidemment référence et on sent qu’il y a des fans derrière la conception de cet escape, mais avant une certaine partie de l’histoire on ne se retrouve pas vraiment en terrain connu.
Du coup pas d’inquiétude : ceux qui ne connaissent absolument pas la série ne seront pas perdus ! Même si il faut bien reconnaître qu’avoir certaines connaissances peut aider à certains moments :p

L’aspect Docteur Who de la salle se retrouve surtout dans les voyages. Le docteur se balade dans son Tardis dans tout l’univers (mais surtout à Londres en fait) et à chaque épisode c’est un nouveau décor que l’on découvre. Ici à chaque salle son décor totalement différent, et une manière de jouer différente : de la manipulation, de la fouille, de l’observation.

Tout le monde trouvera donc son compte dans cette salle, et même si les moins expérimentés risquent de ne pas vivre Docteur Qui dans son ensemble ils ne seront pas certainement pas déçus car un certain nombre d’éléments auront déjà été résolus :)

Après toutes ces péripéties on attend la 3ème salle de Destination Danger qui devrait arriver sous peu : «entérrés vivant» et son pitch très … spécial !

 

 

——————————————————————————-

C’est positif !
• On s’amuse beaucoup
• Un gros challenge pour les habitués
• Un très grand espace de jeu
• Énigmes variées : bon mix de manipulation/réflexion/observation

C’est négatif !
• Jouer dans le noir n’apporte pas d’intérêt au gameplay
• Pas mal de pastilles « pas touche »
• Un thème assez peu présent


Destination Danger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :