The Game – Le trésor des Templiers

The Game bannière
Le trésor des templiers est la dernière salle de The Game qu’il me restait à tester, et c’est désormais chose faite. 
Du coup cet article sera sûrement très nostalgique puisque c’est la dernière visite chez eux avant longtemps #tristesse.

Le local de The Game est un de ces endroits très agréables où l’on aimerait passer des heures, il est tellement immense avec ses 9 salles qu’il peut accueillir 50 personnes simultanément, c’est désormais le plus grand escape game de Paris :o C’est énorme, mais on a toujours notre petit coin réservé pour le briefing et c’est bien sympa. Notre Game Master nous accueille toujours de façon très agréable en nous proposant une boisson, et une fois prêts, commence à nous briefer sur la mission à venir.

Nous sommes là pour passer notre examen d’entrée dans la célèbre mais secrète confrérie des assassins : un templier pas très sympa a caché dans son appartement un trésor inestimable. Seulement pour avoir des infos sur cette cachette il faudra inspecter ce même appartement… dans le passé !
Heureusement on pourra accéder à une machine secrète des templiers : l’Animus, une machine à voyager dans le temps !!

Le tresor des templiers

On s’infiltre donc chez Rémi Lemoine, descendant lointain du cardinal Lemoine, et tout se passe bien puisque pour une fois notre fouille d’experts ne laisse rien au hasard et même les cachettes les plus sournoises ne nous résistent pas longtemps. Au fur et à mesure de notre avancée nous progressons dans d’autres lieux, dans d’autres temps. Aucun indice ne nous est donné, signe que tout va bien ! Malheureusement sur les deux dernières énigmes notre avancée n’est plus si spectaculaire, notre sens de l’observation doit être fatigué et 2 indices nous seront nécessaires.
Nous sortons de la salle en 40minutes et 41 secondes, à moins d’une minute du record du mois >> 

Notre GM à la sortie de la salle ..

Notre GM à la sortie de la salle ..

Cette salle est clairement la meilleure que propose The Game, elle est excellemment bien décorée, les énigmes sont logiques et très ludiques et tout est fait pour vous embarquer dans un autre univers.
Qu’on connaisse l’univers d’assassin’s creed ou non, on ne peut pas ne pas s’amuser dans cette room. D’une bonne réalisation globale et d’une fluidité incroyable, cette salle est vraiment un must do parmi toutes les salles parisiennes. L’ambiance à l’intérieur de la Room est incroyable grâce à un travail remarquable sur la musique et le décor, on est comme transporté dans une ruelle parisienne du 17ème siècle ! Débutants ou experts, tout le monde y trouvera son compte :) Courez y sans hésiter !

the-game-assassin

The Game

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Happy Hour – Police Academy de Palamento City

Happy Hour bannière

Happy Hour est une des enseignes les plus anciennes de Paris (la 6ème), et ses rooms sont importées d’Europe de l’est en partenariat avec l’enseigne Trap
Les différents retours sur Happy hour sont pour la plupart mitigés, c’est donc difficile de s’en faire un avis avant de l’avoir testé. C’est désormais chose faite pour nous avec leur salle « Police Academy de Palamento City« 

Pour l’histoire on est des apprentis policiers qui après avoir réussi l’examen théorique doivent s’attaquer à l’épreuve pratique qui consiste à désamorcer une bombe, et évidemment à sortir de la salle une fois que c’est fait.

Palamento city

Le briefing est assez simple mais complet, on nous confie une feuille plastifiée présentant toutes les règles de l’Escape Game,  mais notre Game Master nous rappelle tout de même certains points importants avant de commencer.
L’immersion n’est clairement pas le point fort de cette room mais c’est plutôt justifié par le scénario qui est lui-même anti-immersif : c’est un exercice, la bombe n’est pas réelle, on a 55mn pour la désamorcer mais en cas d’échec c’est pas grave, on a quand même 5 minutes pour tenter de s’enfuir. Le Game Master insiste bien sur ces points. Il faut ajouter que le fait de rentrer avec nous dans la salle pour nous montrer les dernières choses à ne pas faire n’aide pas :)

On commence donc cette salle en ayant absolument aucune pression, mais quand même très motivés à sortir le plus vite possible. Plusieurs éléments semblent intéressants au premier abord et donc notre équipe se sépare en binômes. On arrive à être assez efficace et même très rapides, ce qui nous est confirmé via une barre de progression présente sur l’écran. Une très bonne idée d’ailleurs cette barre de progression, mais qui ne pourrait pas s’adapter à tous les thèmes, et gâcher la surprise d’une éventuelle dernière salle dissimulée.
On a donc l’impression d’avancer assez vite, mais curieusement un indice nous est tout de même envoyé sur l’écran, et un deuxième indice nous est envoyé dix minutes plus tard … est-ce qu’on serait pas en retard finalement ?

escape game gotta go fast

Quand on se croit en retard

Au final on désamorce la bombe au bout de 32 minutes, et on sort de la salle 3 minutes plus tard, on était pas si en retard que ça …

La salle Police Academy est donc une bonne salle d’Escape Game, des idées simples et peut-être déjà vues mais toujours efficaces. Elle est donc plus adaptée à un groupe débutant qu’à un groupe expérimenté comme on l’était. On pourrait croire qu’elle a été conçu pour être faisable par des enfants, mais pas mal d’éléments sont placés à environ 1m80 du sol (contrairement à ce qui est dit dans les règles d’ailleurs)
On pourra regretter un manque d’immersion, un décor un peu simple et une erreur de rangement (placard ouvert) qui aura nécessité l’intervention du gm en pleine partie. On a aussi l’impression que ce genre de soucis est récurent puisque dès le début du jeu on nous annonce que l’on peut faire de grands signes à la caméra en cas de soucis technique pour que le Game Master vienne nous aider.
Avec tout ce temps disponible on aurait sûrement pu terminer le jeu sans indices, quitte à rester un peu plus longtemps enfermés…On regrette donc également l’aide excessive, qui ne s’adapte pas forcément au niveau des joueurs.

Une salle à conseiller plutôt aux grands débutants, et à un tarif heure creuse de préférence.

Happy Hour

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Escape Game Citroën au C42

Escape Game Citroen exterieur

L’escape game s’est tellement développé ces dernières années qu’il est devenu un outil de communication à part entière. C’est Google qui s’est lancé en premier dans cette expérience avec sa salle Première Pièce, un escape éphémère qui n’a duré qu’une dizaine de jours. Aujourd’hui, c’est Citroen qui se lance dans l’aventure pour promouvoir sa nouvelle Citroen C3.
Un point commun : le même game designer, Alexis Moroz, aussi connu pour avoir travaillé sur les premières salles de Prizoners.

Citroen installe donc son escape éphémère au sommet de son célèbre showroom des Champs-Elysées : le C42. (la classe)

En 40 minutes seulement il faudra se creuser la tête dans un lieu confiné pour réussir à ouvrir une mallette qui contient un trésor : l’héritage d’André Citroen. Pour y arriver il faudra bien évidemment résoudre plusieurs énigmes retraçant l’histoire de la marque et tournant toutes autour du thème de l’automobile. Rassurez-vous : aucune connaissance poussée requise, juste le strict minimum :)

Escape Game Citroen intérieur

On est accueillis à l’entrée du C42 par un GM en costume, menotté à une mallette. Il nous accompagne jusqu’au 3ème étage, lieu de notre enquête, au milieu du quel trône un grand espace ovale  fermé tout en bois. Notre GM nous y accompagne, il restera avec nous tout le long du jeu.

Dans la salle on comprend assez vite qu’il s’agit plus d’une « énigme puzzle » : sur chaque coffre un petit dessin qui nous sert de point de départ, mais c’est à nous de comprendre quoi  en faire. Plein de choses à faire en parallèle donc, ce qui est intéressant mais parfois compliqué. Il faut savoir s’organiser comme il faut pour ne pas galérer comme des malpropres, et surtout savoir s’écouter.

Même si elles n’ont rien de révolutionnaire, toutes les énigmes sont assez sympathiques et adaptées au thème de la salle. Le GM est assez présent et n’hésite pas à nous aider, d’autant plus que l’énigme ne semble pas forcément timée pour 40mn, mais légèrement plus. En bref une petite activité sympathique et pas trop chère (38e pour 4 personnes) qui permet de passer un bon moment. Cependant cette salle plaira peut-être plus aux débutants qu’aux joueurs confirmés !

Play C42 Citroën

One Hour – Very Bad Night

One Hour bannière

One Hour est une enseigne plutôt récente puisque son ouverture date de novembre dernier. Jusqu’à présent ils ne proposaient qu’une seule salle, l’excellente Lost Asylum.
Ils reviennent avec ce nouveau thème très original puisqu’il n’existe pas encore sur Paris : Very Bad Night, inspiré du film Very Bad Trip !

On se réveille le lendemain d’une soirée arrosée dans un appart qu’on ne connait pas, la porte est verrouillée et pour se sortir de là avant l’arrivée du propriétaire il va falloir remonter le fil des évènements de la soirée. Tout ça avec une grosse gueule de bois, entouré de cadavres de bouteille, pas facile.

very-bad-night

Le contexte dans lequel on a testé la salle est un peu particulier :  avant d’ouvrir une salle au grand public il faut la beta tester, pour savoir ce qui fonctionne et ce qui ne va pas, ce qui trop dur ou ce qui est trop simple. Pour un concepteur, il est très difficile de se rendre compte de ces choses là sans passer par des phases de test qui permettent de calibrer la room afin qu’elle soit faisable en 1h avec un taux de réussite potable. La room passe de 15 étapes à 10, de 2h à 1h. Certaines étapes sont modifiés, d’autres carrément supprimées.
Pendant un bêta test il est surtout question de voir comment une team réagit face à tel ou tel élément, les indices se font ainsi  plus rares. Il n’est pas vraiment question de victoire ou de défaite, le but étant de cerner le comportement des joueurs.
On a été la 3ème team ever à s’y frotter, on a donc eu le droit au mode hardcore, avec des étapes que vous ne verrez jamais. Depuis notre passage quelques modifications ont été effectuées dans le but de rendre la salle plus accessible, et  ces changements n’ont fait que rendre la room meilleure qu’elle ne l’était déjà.

whereami

A peine entrés dans la salle on se sent facilement comme à la maison après une bonne soirée : des bouteilles d’alcool partout, des déguisements plus ou moins bizarres, une barre de pôle dance au milieu du salon, tranquille. Mais la fête est bien finie, et si il ne faudra pas ranger l’appart (encore heureux vu l’état) il faudra le fouiller de fond en comble ! D’ailleurs c’est tellement le bordel qu’on se demande par où commencer, on se dit qu’on va avoir besoin de plus d’une heure. Au final ça va, rien de trop vicieux dans les cachettes et on finit par s’y retrouver.
La progression est bien foutue et bien rythmée. Comme dans le film qui a inspiré la room, on découvre au  fur et à mesure qu’on avance ce qu’on a fait pour mettre les lieux dans cet état là, et on en est pas peu fier :)
La room se complexifie au fur à mesure et la dernière partie met la pression si bien qu’on se retrouve à courir dans tous les sens jusqu’à réussir enfin à sortir de la pièce, essoufflés, mais heureux.

quand-je-suis-content-je-vomis
J’avais adoré Lost Asylum pour son ambiance glauque à souhait, son scénario et ses énigmes bien ficelées et surtout son game mastering engagé et bien présent. Et bien à part l’ambiance glauque, Very Bad Night est de la même veine que la précédente, toujours aussi bien foutue. De la peur on passe au rire et c’est toujours aussi bon. Le thème de la salle est vraiment très bien respecté et le décor ultra travaillé, il doit y avoir de l’expérience derrière :)
Le gros plus de la salle est son système de timeline qui permet de lier habilement les énigmes entre elles et d’introduire des éléments d’histoire sans que cela fasse une « pause lecture/gros pavé de texte » qui interrompt le jeu. Pratique, agréable, et plutôt stylé.
On croise toujours plusieurs cadenas au cours de l’aventure mais plusieurs vont vous étonner (surtout le 3). La salle a justement été pensée pour ne pas être trop classique malgré la présence de cadenas. La progression dans l’aventure s’en ressent puisque ce n’est que très rarement qu’il faudra trouver un simple code à 3-4-5 chiffres.

Une des principales différence avec la plupart des autres escapes repose sur l’implication du gm dans la partie. Si il est d’habitude plutôt passif et vous débloque en cas de moment de doute, il fait ici pleinement partie de l’aventure et c’est donc un élément clé du fun de la salle. Obtenir un indice ne sera jamais de tout repos :)

En bref c’est une salle avec des idées nouvelles et une ambiance joyeuse à souhait, on peut être sur que même les groupes perdants ressortiront de là avec un grand sourire !

One Hour

 

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

Lock Academy – Un crime presque parfait (V2)

Lock Academy bannière

La Lock Academy est une des enseignes assez récentes de la capitale puisque qu’elle n’a même pas un an, et pourtant, elle fait déjà parti des meilleures. La Lock Academy a réussi à développer un vrai background narratif qui s’intègre bien à chacune des salles : ce n’est pas vraiment un escape game, la Lock Academy est une école de détective dont on est un élève (le meilleur, évidemment :) )

Seulement en ce moment c’est un peu chaud là-bas puisque que le doyen de l’académie vient d’être assassiné, et qu’il faut bien sur trouver le coupable. La police arrive sur les lieux dans une heure, et ça serait un peu la honte pour une école aussi renommée de pas résoudre le mystère avant eux.
À la manière d’un cluedo il faudra donc réussir à analyser tous les indices pour savoir qui est le meurtrier, le but final n’étant pas de sortir de la salle, ce qui change un peu de la plupart des autres escape.

un crime presque parfait

Depuis sa sortie la salle a connu deux versions (d’où le v2 dans le titre en fait) et j’avais déjà testé la v1 peu de temps après sa sortie. Et franchement c’était vraiment cool ! Vraiment cool, mais améliorable, et c’est ce qu’ils ont fait avec la V2. Alors non, tout n’a pas été changé, la majorité de l’intrigue reste la même et quelques énigmes antérieures sont encore là. Et là du coup je m’adresse à tous ceux qui ont déjà résolu le crime presque parfait en version 1 et qui ont kiffé : retournez-y, c’est toujours aussi cool (+ même) et vu les changements effectués ça vaut le coup et c’est quand même assez jouissif de revenir dans une pièce qu’on a aimé :) (c’était un peu plus grand dans mes souvenirs quand même :p)

Le décor est vraiment cool, et ça commence dès le hall d’accueil avec son comptoir fait de bouquins assemblés, le reste est un salon dans un style un peu londonien à la manière de Sherlock. Dans la salle c’est un bureau assez classique mais fidèlement reproduit, celui du doyen fraîchement assassiné, du coup on se prend très facilement au jeu. Surtout que le briefing de début de partie est impeccable, et toujours accompagné de bonbons :)

jesuisdetective9999

J’ai fait la salle avec 3 personnes pour qui c’était le tout premier escape, grande découverte donc ! Et du coup le rythme était un peu différent, pas vraiment dans la recherche du record mais plutôt posé, limite en mode parrainage :p (non, ça sert à rien que tu lises tout le bouquin, non, pas touche à ça c’est la caméra ._.) La progression s’est quand même fait assez rapidement, mais une fois arrivé à la moitié de l’énigme on s’est retrouvé face à une étape qui n’avait pas changé depuis la V1. C’est donc confortablement installé dans un des fauteuils du doyen que j’ai pu regarder mes petits camarades galérer au même endroit que moi des mois auparavant :D Une expérience assez bizarre de prendre le temps dans un escape, le chrono ne défile plus du tout aussi vite et on a envie de balancer les indices pour se remettre à jouer (réflexe de GM)

Bon au final les débutants finissent par trouver (avec une aide du vrai GM quand même) et on peut continuer d’avancer sans trop trop de blocages jusqu’à l’étape finale qui nous pose un peu plus de problème, on veut aller trop vite et sortir comme des winners mais du coup on loupe des trucs, et c’est qu’à 2 minutes de la fin du chrono que notre partie se termine bien, pfiou :)

Conclusion : 58 minutes, 3 indices en tout !

detective

En mode investigation

La salle qui était déjà dans mon top 10 perso en version 1 vient de gagner encore quelques places. Tout se tient, le décor, l’intrigue qui fait le lien entre les énigmes, les énigmes en elles-même qui sont toutes assez originales pour ne pas les avoir vues ailleurs, ni trop difficiles ni trop dures, toutes sont vraiment trouvables sans indices et le flow des énigmes est just right.
L’enquête pour résoudre le meurtre passe par différentes étapes pendant l’heure de jeu et tient en haleine jusqu’à la fin de l’heure, l’histoire est vraiment importante dans cet escape, et bien intégrée. Ca change des fois ou ça résume à bout de papier ou au briefing du game master et qu’on oublie tout une fois la salle commencée.

On sent que la room est faite par des passionnés et que rien n’a été laissé au hasard, du coup l’ensemble de l’expérience vécue est vraiment bonne et ça fait très plaisir :)
Le petit plus : un mélange de technologie et d’énigmes plus classiques qui fonctionne très bien, ça promet du lourd pour la 3ème salle qui arrive bientôt Le Casse du Siècle !

Lock Academy

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :