Escape Game le livre : Lucky Luke 3 aventures au far west


L’année dernière sortait le premier livre Escape Game écrit par Mélanie Vives, Rémi Prieur et Benjamin Bouwyn. 3 aventures pleines d’énigmes dans un format mêlant écriture et visuel pour un résultat plus que réussi.

Aujourd’hui un nouveau livre Escape Game paraît avec une différence de taille puisqu’il exploite cette fois ci une licence très célèbre : Lucky Luke.
Trois énigmes différentes vous permettront d’incarner des personnages déjà connus de Lucky Luke et des Dalton, illustrés par des dessins de Achdé, le véritable dessinateur de la série.

La première d’entre elles, L’évasion des Dalton vous mettra dans la peau des quatre plus célèbres criminels de l’ouest : Jo, Averell, William et franchement personne ne connait vraiment le nom du dernier. Envoyé une fois encore en prison par Lucky Luke, il faudra bien préparer votre évasion avant de fuir si vous ne voulez pas vous faire reprendre immédiatement.
Une aventure bien dosée avec de l’observation, de la réflexion, et même un peu de manipulation !

Partez ensuite dans un saloon où une partie de poker tourne mal avec Coup de Poker à Crazy Town. Au moment de dévoiler leurs cartes les quatre joueurs possèdent chacun … un carré d’as. Vous incarnez alors Lucky Luke lui-même et devez découvrir qui est le véritable gagnant de la partie.
C’est certainement l’aventure la moins compliquée pour les habitués du genre mais elle vous réserve tout de même quelques bonnes surprises !

Enfin la dernière enquête sera certainement la plus dangereuse : Lucky Luke et la locomotive piégée. Un train se dirige à grande vitesse vers un pont piégé avec des explosifs, foncez à bord du train pour l’arrêter au plus vite !
Une enquête très linéaire mais avec plusieurs éléments très variés à la difficulté évolutive.

La recette ne change pas : à la manière d’un livre dont on est le héros, la suite de l’aventure ne se trouve pas à la page suivante mais à une autre page. La différence est que dans un live Escape Game il faudra résoudre une énigme pour découvrir à quelle page se rendre. On passe donc du temps à jongler entre les différentes pages de notre enquête, stylo à la main, à la recherche d’indices pour mener à bien les enquêtes.

Chaque aventure est d’une difficulté à peu près équivalente mais possède chacune un style particulier. Quelquefois linéaire : il faut absolument trouver la réponse à l’énigme pour progresser, d’autres fois très éclatée : vous avez le choix entre plusieurs pages dès le début et c’est à vous de choisir par où commencer. En cas de blocage vous pouvez ensuite changer d’avis et décider de revenir à la page concernée plus tard. Des différences bienvenues qui permettent de vivre les aventures à son rythme.

L’expérience du premier livre n’a pas été vaine et ces 3 aventures au far west sont mieux construites et véritablement adaptées à tous les publics. Un exemple : chaque aventure possède un code couleur spécifique, ce qui permettra d’être sûr d’avoir réussi/échoué l’énigme précédente d’un seul coup d’oeil. Les novices pourront parcourir les énigmes sans subir le stress du chrono et se débloquer sans problème grâce à un système d’indice amélioré, très complet et précis. Les joueurs confirmés pourront tenter de se passer d’aide en terminant tout le livre sans aucun indice ce qui s’avèrera être un challenge plutôt relevé.

En somme un livre qui vous demandera de faire fonctionner vos méninges de façon efficace et qui égaiera certainement les tristes, très tristes soirées ou vous ne sortez pas faire d’Escape Game !

https://escapegame-livre.fr/

Destination Danger – Docteur Qui ?

Un peu moins d’un an après une première salle nommée Objectif Mars, Destination Danger revient avec une deuxième salle : Docteur Qui. La première salle,  si elle n’a pas plu à tout le monde a au moins eu le mérite de ne laisser personne indifférent, voyons voir ce qu’il en est de cette nouvelle aventure !

L’heure est grave : on est sans nouvelles du Docteur. Lui qui a l’habitude de passer son temps à sauver Londres, la Terre et même l’univers ne donne plus aucun signe de vie et c’est inquiétant. Cette fois c’est donc à ses compagnons de lui venir en aide en partant à sa recherche. Pour cela il va falloir remonter un à un ses derniers déplacement grâce à son Tardis.

Basée sur la série qui a quasiment le même nom, cette pièce se veut originale mais à l’opposé d’Objectif mars puisqu’elle ne comporte quasiment aucun cadenas (ça change !)
C’est donc différents mécanismes et autres joyeusetés qu’il faudra actionner tout au long du jeu pour progresser. Ce qu’il faudra faire très souvent tant cet escape game est dense.

Escape Game Destination Danger Docteur Qui

Comme d’habitude notre aventure commence par un briefing, mais celui-ci est très spécial puisque cette fois-ci il ne nous apprendra vraiment pas grand chose. Notre hôte est dans le même cas que nous : elle ne sait pas où nous mènera notre voyage ni ce qui nous attend. Toutes nos questions restent sans réponse et c’est munis uniquement de petites lampes de poche et d’une montre à gousset que nous descendons le long du même escalier qui nous avait embarqué dans une autre sorte de vaisseau spatial. Cette fois-ci on commence notre aventure en passant les portes du célèbre Tardis.
Une petite action à la Parker Lewis et on est parti !

Escape game destination danger synchro montres

Synchronisation des montres !

La première partie du jeu se déroule dans une ambiance souterraine et obscure, et même si la progression se fait au final assez rapidement c’est déstabilisant puisqu’il semble n’y avoir rien à faire. Dès l’entrée dans la deuxième partie du jeu on change complètement d’univers mais également de style de jeu. Et des changements de ton comme ça il va y en avoir beaucoup pendant toute notre partie. Ce qui fait qu’à chaque fois qu’on pensait être arrivé au bout vu le nombre d’énigmes déjà résolues, on découvrait de nouvelles étapes.

Pendant la partie notre vision du temps a été légèrement biaisée du fait que notre Time Lord à nous avait tout simplement oublié la montre chronomètre dans la 1ère salle :D Mais au final on finit par la retrouver à quelques secondes de la fin, on galère quelque peu sur la toute dernière manipulation mais ça y est, on est enfin libre, en 51’29 !

Escape Game Docteur Who

Record ! :D

«Plusieurs étapes» dans notre voyage, c’est ce que nous promettait le site internet de destination danger, et il faut dire qu’on a pas été déçus. Docteur Qui possède un des plus grand espace de jeu de la capitale, et c’est pas pour autant qu’il est vide et qu’il n’y a rien à y faire.
En effet dans chaque salle de jeu il y a de quoi s’occuper, pas le temps de s’ennuyer. Même à 5 en se séparant les tâches chacun peut apporter sa contribution et faire avancer toute l’équipe tout le long de l’aventure.

 

 

La seule chose que l’on peu éventuellement regretter, c’est que l’univers de Doctor Who ne fasse pas tant parti de l’aventure que le titre pourrait le laisser penser. Beaucoup de clins d’œil y font bien évidemment référence et on sent qu’il y a des fans derrière la conception de cet escape, mais avant une certaine partie de l’histoire on ne se retrouve pas vraiment en terrain connu.
Du coup pas d’inquiétude : ceux qui ne connaissent absolument pas la série ne seront pas perdus ! Même si il faut bien reconnaître qu’avoir certaines connaissances peut aider à certains moments :p

L’aspect Docteur Who de la salle se retrouve surtout dans les voyages. Le docteur se balade dans son Tardis dans tout l’univers (mais surtout à Londres en fait) et à chaque épisode c’est un nouveau décor que l’on découvre. Ici à chaque salle son décor totalement différent, et une manière de jouer différente : de la manipulation, de la fouille, de l’observation.

Tout le monde trouvera donc son compte dans cette salle, et même si les moins expérimentés risquent de ne pas vivre Docteur Qui dans son ensemble ils ne seront pas certainement pas déçus car un certain nombre d’éléments auront déjà été résolus :)

Après toutes ces péripéties on attend la 3ème salle de Destination Danger qui devrait arriver sous peu : «entérrés vivant» et son pitch très … spécial !

 

 

——————————————————————————-

C’est positif !
• On s’amuse beaucoup
• Un gros challenge pour les habitués
• Un très grand espace de jeu
• Énigmes variées : bon mix de manipulation/réflexion/observation

C’est négatif !
• Jouer dans le noir n’apporte pas d’intérêt au gameplay
• Pas mal de pastilles « pas touche »
• Un thème assez peu présent


Destination Danger

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

[ Escape Game ] The Escape Agency – L’appartement du Dr. Kang

The-Escape-Agency-Cover-700x325

The Escape Agency est un des tout nouveaux Escape Game de Paris puisqu’il a ouvert il y a seulement deux mois, en novembre 2015. Pour l’instant il n’y a encore qu’une seule aventure : l’appartement du Dr Kang.

Comme pour plusieurs autres escape game, l’aventure commence bien avant notre arrivée sur place puisque nous recevons un Sms nous indiquant le lieu de rendez-vous le jour juste avant notre mission, le message nous précise que l’agence est installée sous couverture d’un magasin d’horlogerie.

Et effectivement, à l’adresse indiquée c’est une vitrine pleine d’horloges en tout genre qui nous accueille (enfin non, elle nous accueille pas vraiment, c’est plutôt le monsieur à l’intérieur qui fait ça (remarquez ça ferait une avancée technologique assez impressionnante )) Nous sommes donc des agents secrets, et notre agent de liaison nous explique que nous nous situons juste en dessous de l’appartement du Dr Kang ! (clin d’oeil, c’est le titre de la mission en fait)
Le Docteur Kang c’est ce scientifique un peu mystérieux qui depuis longtemps faisait des expériences dans son coin, et personne s’en souciait vraiment, mais là il parait qu’il a crée un produit capable d’éradiquer toute vie sur Terre, et ça c’est pas cool.

1280x720--bT

En tant qu’agents top secrets notre mission est donc de pénétrer discrètement dans son appartement et de ramener un échantillon du produit à l’agence pour analyse afin de produire un antidote et de sauver le monde.
Nous serons en liaison permanente grầce à un téléphone portable qui nous indiquera donc le temps qu’il nous reste avant le retour du docteur dans son appart et différents indices si jamais il nous arrivait de rester bloqués.

Voilà, sans plus d’infos que ça on est parti pour infiltrer l’appartement à l’étage, et la première étape consiste à passer la porte d’entrée (ce qui n’est pas très long, le paillasson aide pas mal :) )
Nous nous retrouvons dans un appartement tout ce qu’il y a de plus normal en apparence, si ce n’est trois cadenas, dont un sur le frigo :o (le mec doit être au régime). Mais la fouille nous révèle une multitude d’éléments, dont beaucoup ont l’air totalement inutiles ! Au final, encore un peu de fouille et de la réflexion sur quelques énigmes très originales nous permettent de passer à la suite, et d’avancer jusqu’à la résolution de l’énigme finale.

wtf

Conclusion
55 minutes et pas mal de messages d’aide. Même si la plupart des messages qui arrivent sont plus là pour dialoguer avec l’équipe que pour donner un indice :)
Bon par contre pour la partie infiltration de la mission on repassera, ça m’étonnerai que Monsieur Kang ne se rende pas compte de notre passage chez lui vu le bordel qu’on y a foutu :p

L’appartement du Dr Kang est une room plutôt classique mais efficace, avec des énigmes originales et quelques éléments de technologie bien cachés qui pourraient vous surprendre.
Le gros point de fort d’Escape Agency c’est son moyen de communication entre les joueurs et le Game Master : le téléphone portable y est pour beaucoup dans l’immersion de la pièce et le dialogue qui s’installe tout au long de l’aventure est très agréable.

On attend du coup la deuxième salle, mais ce n’est pas pour tout de suite :)

The Escape Agency

Retrouvez toutes les prochaines dispos pour cette salle :

[ Escape Game ] La pièce – Il était une pièce

La Pièce est située dans le 10ème arrondissement de Paris, c’est une des premières rooms à avoir ouvert en France et c’était aussi notre 18ème escape !
C’est la deuxième salle sur Paris à utiliser Alice aux pays des merveilles avec LeavinRoom, mais les 2 ne sont pas comparables puisque chez La Pièce c’est directement dans le bureau de Lewis Caroll que l’on se retrouve, en non dans le pays des merveilles à proprement parler.

Au cours du briefing,  nous apprenons donc que le bureau de Lewis Carol se situe au sous-sol, et c’est à la lueur d’une bougie que nous descendons le petit escalier qui y mène.
Une fois à l’intérieur, dans le noir quasiment complet, l’introduction sonore démarre et nous met au coeur de l’histoire. Une très bonne surprise puisque cette histoire nous est comptée par Patrick Baud himself!!!
C’est donc un peu perturbés par cette voix si sensuelle que nous commençons à fouiller la pièce, à la recherche tout d’abord d’une lumière (pas si difficile à trouver).

PatrickBaud

Presque Patrick Baud

Quelques cachettes découvertes plus tard nous sommes en possession de plusieurs éléments fermés par un cadenas mais encore rien d’ouvert. La particularité de La Pièce au niveau des énigmes, c’est qu’un petit papier est attaché à chaque cadenas pour nous donner sa méthode pour trouver le code d’ouverture. Une bonne idée pour guider les joueurs débutants, qui souvent se sentent perdus lors de leur premier essai d’Escape Game, mais qui nous a perturbé plus qu’autre chose, puisque pour quasiment chaque énigme nous avions compris la méthode, mais n’avions pas encore tous les indices nécessaires, faute de fouille assez efficace (faut  vraiment qu’on bosse ce point là !)

Fouille

Temps final : 54mn (et quelques) et 3 indices. 2 sur la fouille et 1 sur une énigme plus compliquée que les autres.

«Il était une pièce» est une bonne salle, le décor est vraiment joli et c’est surtout l’ambiance sonore travaillée qui est très réaliste (bruits de pas, musique discrète ..) on se sent dans une pièce vivante et pas simplement dans un escape.
Au niveau de la fouille certaines cachettes sont assez sournoises, donc n’hésitez pas à bien regarder partout pour ne rien louper !
Par contre ce type d’énigmes guidées par les papiers de chaque cadenas laisse peu de place à l’inventivité et aux idées les plus stupides, c’est un peu dommage. Après je pense que ce point sera surtout remarqué par les teams expertes qui ont dépassé la dizaine d’escape, et il y en très peu. Du coup pour les débutants c’est plutôt positif, vous ne serez jamais vraiment perdu !

Au final nous sommes sortis un peu dépités malgré un temps plus que correct, mais on avait surtout l’impression qu’on aurait pu terminer beaucoup plus vite en fouillant mieux, dommage pour nous :)

Note : Patrick Baud/20

[EscapeGame] Team Break : Mission Impossible

Team Break

Les Escape Rooms quoi qu’est-ce ? Enfermés dans une pièce, vous devez résoudre des énigmes pour réussir à en sortir. Voilà, c’est pas plus compliqué que ça en principe, mais les nombreuses déclinaisons demandent plus ou moins de réflexion et plus ou moins de fouille de la pièce. Le thème change évidemment selon l’escape room que vous choisissez.
Pour ceux à qui ça dit quelque chose, pleins de jeux en flash du genre existaient déjà y’a une dizaine année, comme par exemple Crimson Room, et c’était déjà cool. Hé bein en vrai, c’est encore mieux.

Pour Team Break, on arrive dans la rue des Martyrs à Paris devant une porte d’immeuble tout à fait normale, juste un interphone auquel il faudra sonner pour donner un mot de passe obtenu dans le mail de réservation, qui sera du style « Une pastèque vaut mieux que deux tu l’auras » (l’oubliez pas, vous aurez payé pour rien sinon). Puis au fond d’une cour on est accueillis par l’équipe qui nous briefe sur la mission : un dictateur maléfique menace de faire sauter une bombe, il faut à tout prix entrer dans son bunker secret, la désamorcer et s’enfuir ! Suite à ça, on passe la porte du bunker qui se referme derrière nous et silence radio.

On se retrouve donc à 6 dans un tout petit espace, pas de lumière à part 2 lampes torches pour tout le groupe, et sans savoir quoi faire : on entend la bombe mais elle n’est pas là.
Pour avancer il nous faudra entre autre trouver des codes pour ouvrir des cadenas pour accéder à d’autres endroits à fouiller puis résoudre des énigmes pour trouver des clés pour ouvrir des cadenas, et tout en réfléchissant à comment interagir avec les nombreux objets disposés dans le bunker, sachant que beaucoup d’entre eux ne servent absolument à rien !

Passe partout

Au final, ma team aura réussi à désamorcer la bombe en 51 minutes top chrono, soit avec 9 minutes d’avance, et franchement c’est la classe, surtout pour un premier escape game. Bon par contre ne vous y trompez pas, ce n’est pas facile c’est moi qui suis fort mais pendant toute l’aventure vos faits et gestes seront scrutés par des caméras de surveillance et l’équipe vous enverra des indices si elle voit que vous galérez. « Pensez à utiliser cet objet pour trouver un code ! » « N’oubliez pas de bien tout regarder de ce côté là ! »

Sans les indices (environ une vingtaine, voire un peu plus), je ne sais pas si nous aurions réussi, pas avec autant d’avance en tout cas. D’après les gens de Team Break, le taux de réussite est d’environ 30% (mais peut-être ont-ils menti hein, comme ça on est encore plus content :p)
La progression est plutôt bien gérée puisqu’elle se révèle assez fluide, tout le monde est concentré à fond sur la résolution de l’énigme et le temps défile sans qu’on y fasse attention, si bien que les 30 premières minutes en ont paru 5 !

Team Break c’est bien, mangez-en, toutes les infos c’est par là : Team Break
c’est prévu pour 3 à 6 personnes, pour un prix qui va de 25 à 32e par personne. En cas d’échec, soyez prêts à vous déchirer avec vos amis : )

Sherlock

C’est le seul et donc le meilleur escape game que j’ai testé à ce jour, mais je compte bien y retourner pour en tester pleins d’autres, notamment celui de chez Prizoners : Elyseum 2135 qui inclut un Oculus Rift dans une de ses pièces !

Retrouvez toutes les prochaines dispos de cette salle :